Article dans l’Union

Vous trouverez ci après un article sur la prise en charge de la douleur paru dasn l’UNION

 

Douleur : l’hôpital au top

La consultation s’appuie sur la diversité des compétences, de la secrétaire au médecin. Selon un classement de L’Express, la prise en charge de la douleur à l’hôpital de Soissons est « excellente ». Pour le Dr Matta, ça n’est pas un hasard. LE magazine L’Express vient de publier un classement des établissements hospitaliers dans leur prise en compte de la douleur des patients. À cette fin, notre confrère avait adressé un questionnaire détaillé à plus de 1 200 établissements, avec six catégories différentes : CHR/CHU, cliniques de plus et moins de 100 lits, centres de lutte contre le cancer, centres hospitaliers de moins et plus de 300 lits. Dans cette dernière catégorie, le centre hospitalier obtient la meilleure place, sur un classement de A à E, avec une prise en charge de la douleur jugée « excellente ».

Travail pluridisciplinaire

Au sein de l’établissement soissonnais, la consultation de la douleur a vu le jour en 1995. « C’était une demande du ministère », explique celui qui l’a mise en place et qui la dirige, le Dr Badri Matta. Pour le médecin, ce bon résultat est la « reconnaissance d’un travail pluridisciplinaire et d’une prise en charge globale de la douleur. Nous voulons que ce soit un modèle de prise en charge des patients. » Selon le praticien, la force de cette consultation est, dans un lieu unique, de s’appuyer sur « diverses compétences médicales et différentes techniques, médicamenteuses ou non », avec comme objectif d’« améliorer la qualité de vie des patients, de les réinsérer. Derrière la douleur, il y a plein de choses. » Parmi les multiples techniques mises en œuvre, une est « unique en France » : la psychomotricité aquatique. C’est la psychomotricienne Sylvia de Lauriston qui encadre cette séance hebdomadaire.

 

Formation du personnel

« Dans une autre vie, j’ai été maître nageuse », explique-t-elle, en notant que « ce travail a pu se mettre en place grâce au partenariat avec la communauté d’agglomération qui met gracieusement à disposition un créneau horaire de la piscine. J’y accueille entre dix et vingt personnes. » Selon le Dr Matta, « les résultats sont excellents. Nous parvenons à réinsérer 30 % des patients qui sont en arrêt prolongé de plus de deux ans. Ça n’est pas négligeable. » Pour le Pr Jean-Claude Turpin, neuro-pédiatre qui assure une consultation à Soissons, la place de l’hôpital dans le classement de L’Express n’est pas usurpée. « La consultation anti-douleur a une excellente réputation. C’est la pluridisciplinarité qui est essentielle, souligne le professeur. Il y a le malade, la maladie, le traitement et la réponse au traitement. » Philippe ROBIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :