Dossier l’Express

La semaine passée l’Express publiait un dossier sur la prise en charge de la douleur en milieu Hospitalier, faisant référence au centre hospitalier de St Etienne dont nous vous avons déja parlé.

Voici un extrait de cet article :

L’hôpital mise sur une équipe soudée de spécialistes et sur des techniques de pointe.

Imaginez des électrodes placées sur votre peau pour soulager une douleur chronique, et vous comprendrez ce qu’est la neurostimulation transcutanée.

Au Centre de la douleur de Saint-Etienne, on utilise toutes les nouveautés: neurochirurgie fonctionnelle, blocs d’algo ou de neuro-dystrophie, mésothérapie lente…

En complément de ces traitements sophistiqués, le Centre a une spécialité: les groupes thérapeutiques. Des groupes de parole et de Photolangage sont animés par les psychologues et des activités de relaxation, de sophrologie, de psychomotricité et de médiation corporelle sont supervisées par la psychomotricienne.

Les malades peuvent y partager leur souffrance. « Certains se revoient même après la fin des groupes », explique Elise Chapuis, la psychomotricienne.

Le rhumatologue et le psychiatre du Centre ont l’habitude de travailler ensemble, ce sont de vieux copains de fac.

Communication et pluridisciplinarité

L’équipe de spécialistes de la douleur est pluridisciplinaire: anesthésiste, rhumatologue, neurologue, psychologues, psychiatre, psychomotricienne; plusieurs infirmières sont titulaires du diplôme universitaire de la prise en charge de la douleur; et les secrétaires sont accueillantes!

Leurs maîtres mots: communication et pluridisciplinarité. « Nous trouvons des solutions pour que les patients soient moins handicapés par leur douleur », explique le Dr Malou Navez, présidente du comité de lutte contre la douleur (Clud) du Centre hospitalier universitaire et anesthésiste.

Des problématiques psychologiques ou sociales s’imbriquent parfois dans la maladie. L’hôpital propose donc un groupe de réinsertion sociale (Comete: Communication, Environnement, Tremplin pour l’Emploi en France). Car quand le moral revient, la douleur s’éloigne.

Nous vous invitons à lire l’ensemble du dossier sur le site de l’Express.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :